mandorle see
< retour aux spectacles
t u m u l u s
geoffroy jourdain & françois chaignaud
presentation

Premières les 2,3 et 4 mai 2022 à Bonlieu scène nationale d’Annecy

t u m u l u s est une procession infinie de treize corps chantant et dansant au sein d’une seule et même pratique, un seul et même geste. Fruit d’une collaboration unique entre le chorégraphe François Chaignaud et Geoffroy Jourdain, directeur des Cris de Paris, ce projet porte le rêve d’éprouver conjointement ces deux arts, de penser ensemble danse et musique. Les tumulus étaient autrefois des tombes surmontées d’une colline. Sépultures d’un genre particulier, ces « œuvres » contiennent autant le corps des défunts que la vie qui leur succède et pousse au-dessus d’eux. La recherche que nous menons pour ce projet se situe au cœur de ce paradoxe : un être mort contiendrait toujours la vie. Au milieu du plateau, un tertre occupe l’espace. Il est recouvert de verdure, à la fois mausolée et paysage. Il figure un volume sur lequel les danseuses-chanteuses et danseurs-chanteurs montent, se cachent et circulent.

© Christophe Raynaud Delage

La danse, défilé continu de figures puissantes et misérables, grotesques et gracieuses, traverse les corps, comme on déroulerait les images d’un bas-relief. Il s’agit pour nous d’une ode à la transition, au flux et à la plasticité. Une part essentielle de notre dramaturgie est liée au souffle, vecteur et sculpteur des sons, des mélodies et des figures. Les chants et les gestes sont vécus comme des constructions d’air qui mettent en tension ce qui se meut et ce qui s’évanouit, ce qui se pétrifie et ce qui reste. Muscles, voix et diaphragmes sont la matière d’une expérience tangible de la transition permanente. Dans l’émanation de l’air, nous cherchons à travailler une perception de ce qui est invisible, et qui nous permet de nous mouvoir. Notre répertoire musical est composé de chants polyphoniques a capella franco-flamands, italiens, anglais et allemands de différentes époques, de la Renaissance aux années 1970. Leur inspiration sacrée constitue aussi bien des manières de vivre des émotions collectives, que des cheminements vers leur transcendance.

© Christophe Raynaud Delage

La musique est ici vécue non pas comme un monument qui figerait les corps dans l’extase ou la déférence, mais comme une vague qui nous traverse et nous connecte à ce qui ne cesse de se transformer, de se dégrader, de renaître. Elle est un vestige, une trace qui circule entre les interprètes. Elle est un terreau de sensibilités et d’imaginaires pour nos voix, un véhicule pour inventer de nouvelles formes de relation, de soin et d’attention. Souffles émis et procession continue sont des rythmes qui donnent des formes, fussent-elles fugaces, fragiles et passagères. Celles-ci font de t u m u l u s le rêve d’une communauté d’artistes qui partagent depuis la mort la joie du vieillissement et de la non-permanence. Ensemble, iels forment un édifice musical qui célèbre les absents, à travers les mouvements nouveaux qu’ils permettent à nos corps d’accomplir.

Baudouin Woehl

distribution

l’équipe

François Chaignaud
chorégrahie
Geoffroy Jourdain
direction musicale
Simon Bailly, Mario Barrantes, Florence Gengoul, Myriam Jarmache, Evann Loget-Raymond, Marie Picaut, Alan Picol, Antoine Roux-Briffaud, Vivien Simon, Maryfé Singy, Ryan Veillet, Aure Wachter, Daniel Wendler
interprétation
Anthony Merlaud ou Marinette Buchy
régie générale et lumière
Aude Besnard, Camille Frachet, Alban Moraud, Jean-Louis Walfart
régie son
Laure Montagné ou François Boulet
régie plateau
Alejandra Garcia ou Cara Ben Assayag
régie costumes
Mathieu Lorry-Dupuy
scénographie
Philippe Gladieux et Anthony Merlaud
lumière
Romain Brau
création costume
Baudouin Woehl
dramaturgie
Louis Gal
assistant à la direction musicale
Anna Chirescu
assistante chorégraphie
Esteban Appessèche
stagiaire danseur du CNSMDP
Mandorle productions (Garance Roggero, Jeanne Lefèvre, Léa Le Pichon) et Les Cris de Paris (Antoine Boucon)
administration - production - diffusion
A PROPIC – Line Rousseau – Marion Gauvent
agent à l'international
représentations
t u m u l u s
<
mars
mai
juin
juillet
septembre
novembre
décembre
>
2022
2023
2022

10.03.2023

11.03.2023

co-production & production

co-production
& production

Co-productions

Bonlieu scène nationale (FR), Wiener Festwochen (AUT), La Villette, Paris – Initiatives d‘Artistes (FR), Kunstenfestivaldesarts (BE), Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines (FR), Théâtre Vidy-Lausanne (CH), l’Opéra de Dijon (FR), Le Manège, scène nationale – Reims (FR), La Cité musicale-Metz (FR), Points Communs, scène nationale de Cergy-Pontoise (FR),TANDEM Scène nationale (FR), la Ménagerie de Verre (FR), Malraux. scène nationale Chambéry Savoie (FR), la Scène nationale d’Orléans (FR), le Théâtre Molière > Sète, scène nationale archipel de Thau (FR), le Théâtre de Cornouaille (FR), la Scène Nationale du Sud-Aquitain (FR), Berliner Festspiele (DE), le Ballet national de Marseille – CCN (FR) , la maisondelaculture de Bourges / Scène Nationale (FR), laMaison de la Danse à Lyon (FR) et Théâtre Auditorium Poitiers (FR).

 

Soutiens

Ce projet a bénéficié d’une aide exceptionnelle à la production du Ministère de la Culture – Direction générale de la création artistique. Ce spectacle est soutenu par “PEPS” Plateforme Européenne de Production Scénique Annecy-Chambéry-Genève-Lausanne dans le cadre du programme Européen de coopération transfrontalière Interreg France-Suisse 2014-2020.
Avec le soutien de Dance Reflections by Van Cleef & Arpels.  Construction du décor : Ateliers de la maison de la culture Bourges/Scène nationale. Fusalp accompagne la réalisation des costumes. Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National.
MC93 – maison de la culture de Seine-Saint-Denis (FR), L’échangeur CDCN Hauts-de-France (FR), la Fondation Royaumont, Asnières-sur-Oise (FR), CN D Centre national de la Danse – accueil en résidence, Le Regard du Cygne, Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris.

Mandorle productions

Mandorle productions est subventionnée par le Ministère de la Culture (DRAC Auvergne-Rhône-Alpes). Mandorle productions reçoit l’aide de l’Institut français pour certains de ses projets à l’étranger. François Chaignaud est artiste associé à Bonlieu Scène nationale Annecy.

Les Cris de Paris

Les Cris de Paris sont subventionnés par le Ministère de la Culture DRAC Île-de-France, la Région Île-de-France et la Ville de Paris. Ils sont soutenus par Mécénat Musical Société Générale. Ils sont artistes associés au Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines et en résidence en région Grand Est via l’Opéra de Reims